Huile de CBD: La Santé sans le «HIGH» #100pourcentcbd #mindset
FRAIS DE LIVRAISON OFFERTS
Dès 149€ d'achat ! (en france)
Commande automatique
Commande tous les mois
Livraison partout dans le monde
Pense à ta commande automatique

Cannabis médicinal, sa législation en Europe

A Propos Du Cannabis Médical

Comment le cannabis médical agit-il ?

Le cannabis médical produit ses effets lorsque ses principaux composants, soit le THC et le CBD, interagissent avec les récepteurs du système endocannabinoïde. Ces récepteurs du système nerveux se retrouvent partout dans le corps, y compris dans le cerveau, les organes vitaux, les tissus conjonctifs, les glandes et les cellules immunitaires. Lorsqu’une personne consomme du cannabis, les cannabinoïdes adhèrent aux récepteurs endocannabinoïdes du système nerveux central. Ces interactions produisent toutes sortes d’effets sur le système immunitaire, l’inflammation, l’appétit, le métabolisme et l’homéostasie énergétique, le fonctionnement cardiovasculaire, la digestion, la densité et le développement osseux, la plasticité synaptique et l’apprentissage, la douleur, les fonctions reproductives, les troubles psychiatriques, la psychomotricité, la mémoire, le rythme circadien ainsi que la régulation du stress et des émotions

Puis je boire de l'alcool tout en consommant du cannabis médical ?

Vous devriez prendre certaines précautions lorsque vous consommez du cannabis médical. Mélanger l’alcool et le cannabis n’est pas recommandé

Comment le cannabis médical influence t il l'appétit ?

Les médias ont grandement contribué à faire connaître la fringale du cannabis. Cette hausse d’appétit est un effet secondaire ressenti par un bon nombre de consommateurs
De fait, le cannabis médical peut contribuer efficacement à réduire la nausée et stimuler l’appétit des patients recevant certains traitements (par exemple : la chimiothérapie)
Pour savoir si cet effet vous convient, consultez votre médecin et notre service à la clientèle

Effets du cannabis sur le sommeil ?

Comme tout autre médicament, le cannabis comporte certains risques d’accoutumance ou de consommation abusive. Des études ont démontré que le taux d’accoutumance associé au cannabis s’élève à 9 %. Vous devriez consulter votre professionnel de la santé afin d’évaluer les risques et les bienfaits du cannabis médical. Il est important de consulter votre médecin afin de comparer les bienfaits anticipés et les risques potentiels du cannabis médical. Si vous souffrez d’insuffisance respiratoire ou d’une maladie cardiovasculaire grave, ou si vous avez des antécédents familiaux de schizophrénie, de troubles psychiatriques ou d’accoutumance, vous devriez prendre les précautions appropriées en accord avec votre médecin

Pourquoi faut il consommer à faible dose ?

« Commencez avec une faible dose et laissez-lui le temps d’agir » est un conseil fréquemment donné par les spécialistes des traitements à base de cannabis. Vous devriez consulter votre professionnel de la santé afin de déterminer quels sont les modes d’administration les plus appropriés à votre état de santé

Comment devrais je consommer le cannabis médical ?

Le cannabis médical peut être administré de plusieurs manières. On peut le fumer, le vaporiser, l’appliquer par voie topique ou le consommer par voie orale. La vaporisation est une technique particulièrement efficace, puisqu’elle provoque des effets et un soulagement très rapides tout en permettant au patient d’ajuster son dosage. La consommation par voie orale est efficace dans la mesure où elle permet de ressentir des effets à plus long terme. Dans ce cas, les patients doivent tout de même savoir que les effets du cannabis se déclencheront une ou deux heures après l’ingestion

Quels sont les bienfaits du cannabis médical ?

Les données probantes disponibles indiquent que le cannabis peut être utile aux traitements palliatifs, en plus d’avoir des effets antiémétiques, anticonvulsivants, anti-inflammatoires et analgésiques. On reconnaît également son efficacité dans le traitement des troubles de stress post-traumatique et plusieurs autres problèmes de santé

Le cannabis médical est il sûr ?
  • Comme tout autre médicament, le cannabis médical comporte à la fois des bénéfices et certains risques. Aurora privilégie la vaporisation du cannabis, car cette technique permet d’en minimiser les risques sanitaires. Les normes de contrôle de la qualité de Santé Canada, ainsi que les tests en laboratoire effectués par Aurora, garantissent que nos produits sont exempts de contaminants nocifs
  • De manière empirique, les variétés indica sont le plus souvent associées au traitement de la douleur et à la sédation. Les variétés sativa sont plutôt reconnues pour leurs effets stimulants, tandis que les variétés hybrides possèdent à la fois les caractéristiques des variétés indica et sativa. Les variétés à haute teneur en CBD ont moins d’effets psychoactifs et sont appréciées pour leurs propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et antiépileptiques
  • Les terpènes sont les hydrocarbures responsables de la grande diversité aromatique du cannabis
  • Le cannabidiol est un cannabinoïde non psychoactif naturellement présent dans le cannabis. Ce composé au grand potentiel médical peut contrebalancer les effets psychoactifs du THC. Le CBD convient aux patients qui recherchent des effets anti-inflammatoires, analgésiques, anxiolytiques, antipsychotiques, antivomitifs ou anticonvulsivants sans ressentir de léthargie ou de dysphorie. Nous offrons de nombreuses variétés riches en CBD permettant de traiter différents symptômes

Chaque maladie possède sa propre composante émotionnelle
 I #Maladie I #ComposanteEmotionnelle I

Au cœur de nombreux débats, le Cannabidiol, également appelé CBD, est devenu un sujet d’actualité dans les médias mais aussi dans les boutiques spécialisées dans la vente de cigarette électronique. Souvent associé à la consommation de cannabis, le CBD suscite la méfiance du grand public alors que ses propriétés pharmacologiques sont étudiées depuis plusieurs années

Le CBD est naturellement produit par la plante de cannabis qui possède différentes espèces: Sativa, Indica et Rudiralis. A noter qu’il demeure à ce jour un manque de consensus quant à l’appellation du cannabis et de ses variétés. Généralement, on appelle chanvre les variétés de cannabis pauvres en THC et riches en CBD destinées à un usage industriel

Effet pharmacologique : effet dû à l’absorption d’un principe actif pouvant présenter un intérêt pour soigner ou soulager certains maux et ainsi être utilisé à des fins thérapeutiques

Effet physiologique : réaction du corps humain suite à la consommation d’une molécule

Effets secondaires : effets initialement non recherchés. Certains peuvent être bénéfiques, d'autres responsables de troubles incommodants : on parle dans ce cas d'effets indésirables

Effets psychotropes : effets entrainant une altération voire une perte de maîtrise de ses capacités physiques et/ou psychiques

Usage thérapeutique : correspond à l’application des effets pharmacologiques engendrés par la consommation d’une molécule en vue de soigner une maladie ou de soulager ses symptômes dans un cadre purement médical

Biodisponibilité : elle se définit comme le pourcentage de principe actif atteignant le système sanguin sans changer de forme. Par définition, la voie intraveineuse fournit une biodisponibilité de 100 %

Voie d’administration : type de consommation de la molécule (orale, cutanée, intraveineuse …)

Principe actif : désigne une substance qui possède des propriétés thérapeutiques. On peut la trouver à l’état naturel mais est souvent extraite pour être utilisée dans des médicaments

Système endocannabinoïde : présent dans le corps humain, ce système influe sur des fonctions essentielles telles que la faim, la douleur, le sommeil, le plaisir … Il se compose d’un ensemble de récepteurs moléculaires dont les plus connus sont CB1 et CB2. Ce système module les effets des cannabinoïdes

Les endocannabinoïdes : groupe de molécule chimique appartenant à la famille des cannabinoïdes produit par le corps humain

Les phytocannabinoïdes : groupe de molécule chimique appartenant à la famille des cannabinoïdes produit par la plante de cannabis. Les cannabinoïdes de synthèse : groupe de molécule chimique appartenant à la famille des cannabinoïdes produit de manière synthétique par l’Homme

Risque toxicologique : évaluation des effets néfastes d’une molécule pouvant présenter un risque pour l’organisme

La douleur chronique est la raison principale de l’usage médical du cannabis aux États-Unis

Plus de 60% d’entre eux ont déclaré qu’ils cherchaient à obtenir du soulagement pour une maladie chronique « fondée sur des preuves ». Ceux-ci incluent la douleur chronique, les nausées et les vomissements provoqués par la chimiothérapie : Prévenir les maladies hivernales, la fibromyalgie et le CBD (douleurs dans le dos), le sommeil et le CBD, les animaux et le CBD, le sport et le CBD, l’anxiété et le CBD 1 et CBD 2, la nicotine, les addictions et le CBD, l’arthrose et l’arthrite et le CBD

Arthrose : ne terminez pas en chaise roulante

Après 50 ans, l'arthrose est le plus fréquent des problèmes articulaires: 9 à 10 millions de personnes en France sont touchées 

Cela commence un matin en vous réveillant: vous sentez une raideur dans une articulation. Une sorte de pointe en acier qui s'enfonce dans votre hanche, votre dos ou votre genou, en descendant les escaliers 

Brutalement s'effondrent certains de vos plus beaux rêves d'avenir 

Partir voyager en liberté, jouer dans un jardin l'été avec vos petits-enfants ou simplement faire des activités manuelles, bricoler, vous promener près de chez vous sans cette douleur lancinante qui irradie dans votre corps et vous pousse à bout 

Mais l'arthrose peut aussi toucher la hanche, le coude, le poignet, les doigts, la colonne vertébrale 

La douleur s'éveille dès que vous pressez du doigt votre articulation. Peu à peu, votre flexibilité régresse. Vos articulations deviennent rouges, chaudes, enflées, parfois même déformées. Au moindre changement de température, vos souffrances empirent 

Dans les profondeurs de votre cartilage, une catastrophe se prépare

76 % des arthrosiques traités par des médicaments jugent leurs douleurs handicapantes. Lorsqu'on parle de « douleurs handicapantes » pour 76 % des personnes traitées, cela signifie déjà que les traitements médicamenteux ne sont pas efficaces. Mais il y a pire: plusieurs études ont montré que les antidouleurs contre l'arthrose aggravent la situation 

Ils accélèrent la dégradation du cartilage

Le phénomène est d'autant plus vicieux que, dans un premier temps, le patient est convaincu d'aller mieux. Il ne se doute de rien parce que le médicament a provisoirement masqué sa douleur 

Mais c'est une dangereuse illusion. Dans les profondeurs de son cartilage, ses os, ses tendons, une catastrophe se prépare: 

  • Des médecins d’Oslo, en Norvège, ont suivi 186 patients souffrant d'arthrose de la hanche. 58 d'entre eux prenaient un médicament contre l'inflammation et la douleur, de l'Indocin, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Aux rayons X, ils se sont aperçus que les personnes prenant de l'Indocin souffraient d'une détérioration bien plus rapide de leur hanche que les autres 

  • Au Portugal, le Dr Antonio Lopez Vaz, de l'hôpital d'Oporto, a étudié un groupe de 48 patients souffrant d'arthrose du genou. Il a divisé le groupe en deux, donnant chaque jour, pendant 8 semaines, 1,5 g de glucosamine (un produit naturel dont je vais reparler) au premier groupe, et 1,2 g d'ibuprofène (un AINS) à l'autre groupe 

Au départ, les personnes qui prenaient de l'ibuprofène ont vu leurs douleurs diminuer plus vite que les autres. L'impression a persisté durant les deux premières semaines 

Mais au bout de huit semaines, non seulement leurs douleurs avaient recommencé à s'aggraver, mais elles étaient maintenant « significativement plus fortes » que celles du groupe « glucosamine » (le produit naturel)

Et ce n'était pas la fin du cauchemar pour eux

Des trous dans l'estomac qui saignent

L'ibuprofène, comme les autres AINS, peut être extrêmement dangereux administré sur le long terme. Utilisés de façon continue, les AINS provoquent des saignements dûs à des trous dans la paroi de l'estomac et de l'intestin

C'est une conséquence fréquente. Plus de 20 000 personnes chaque année sont touchées, rien qu'en France, par ces graves effets indésirables

L'arthrose n'est pas comme le rhume ou la jambe cassée. Ce n'est pas un problème temporaire. Le point crucial n'est pas de vous soulager quelques jours ni quelques semaines 

L'important est que, dans 6 mois, dans 2 ans, dans 10 ans, vous ne finissiez pas en chaise roulante, ou immobilisé sur un lit d'hôpital

Voici comment inverser l'arthrose

Contrairement à ce qu'on raconte un peu partout, l'arthrose n'est ni définitiveni inéluctable 

Ce n'est pas une maladie qui progresse forcément dans le mauvais sens. Ce n'est pas le cartilage qui s'use comme les pneus d'une voiture. Les choses sont beaucoup plus compliquées que cela. Mais je vais vous les expliquer de façon simple et brève 

Et vous verrez: quand vous aurez compris le vrai mécanisme de l'arthrose, vous comprendrez tout naturellement pourquoi il existe de vraies solutions naturelles qui marchent et qui vous permettent d'espérer inverser votre phénomène d'arthrose

La véritable cause de l'arthrose (récemment découverte)

L'arthrose est un problème articulaire qui a longtemps été attribué à une usure du cartilage, cette substance blanche et légèrement élastique qui couvre les extrémités de vos os, leur permet de glisser les uns contre les autres sans frottement douloureux, et d'amortir les chocs 

Mais au début des années 2000, des chercheurs américains se sont aperçus que l'arthrose n'est pascausée par une usure du cartilage. Si c’était le cas, les sportifs seraient beaucoup plus touchés que les reste de la population, alors que c’est l’inverse

L'origine réelle du problème, ce sont des cellules du cartilage devenues folles 

Normalement, votre cartilage est constamment renouvelé. Vous avez pour cela des cellules spéciales, appelées chondrocytes. Elles « digèrent » constamment le vieux cartilage et fabriquent des briques neuves afin que votre cartilage soit toujours bien épais, bien élastique, bien irrigué, bien protecteur

Je suis désolé car le mot « chondrocyte » est compliqué. Mais je suis obligé de vous demander de vous en souvenir, car je vais le réutiliser de nombreuses fois 

Retenez bien dans un coin de votre mémoire: 

Les chondrocytes sont ces cellules essentielles qui vous débarrassent de votre vieux cartilage et vous fournissent les matériaux pour en produire du nouveau. C'est grâce à eux que vos articulations peuvent rester bien flexibles, bien élastiques pendant des décennies 

Mais lorsque nos chondrocytes sont mal traités, ils deviennent fous, et vous allez voir que les conséquences sont terribles. Avant de passer aux mauvaises nouvelles, je dois vous indiquer comment prendre soin de vos chondrocytes, et cela vaut même et surtout si la maladie a déjà commencé 

Comment prendre soin de vos chondrocytes

Pour éviter que l'arthrose ne commence ou s'aggrave, il faut prendre soin de vos chondrocytes 

Pour cela, vous devez: 

  1. Leur donner l'oxygène et les nutriments dont ils ont besoin pour vivre et faire leur travail de régénération du cartilage 

  2. Les protéger des agressions extérieures. Les chondrocytes détestent les coups violents, comme tout le monde, et ils détestent les substances inflammatoires (cytokines, leucotriènes). Ainsi, lorsqu'une inflammation s'installe dans votre corps de façon durable, à cause d'une intolérance alimentaire, de l'obésité, ou d'un mode de vie malsain, vos chondrocytes risquent de tomber malades et de devenir fous

Bien nourrir vos chondrocytes

Commencer par l'alimentation. Les chondrocytes se situent dans votre cartilage. Or, le cartilage a une particularité: il n'est pas irrigué par des vaisseaux sanguins 

Cela veut dire que les cellules du cartilage ne reçoivent pas d'oxygène ni de nutriments par le sang, comme les autres cellules du corps. Leur nourriture se trouve dans le liquide synovial, un liquide qui ressemble à du blanc d'œuf et dans lequel baigne l'articulation 

Pour oxygéner et nourrir vos chondrocytes, vous devez faire pénétrer votre liquide synovial dans votre cartilage. Et pour cela, il faut que vous bougiez régulièrement. Car le cartilage est un peu spongieux (comme une éponge). Chaque fois que vous pressez dessus, un peu de liquide synovial circule en dedans et en dehors. C'est ainsi que vos chondrocytes sont nourris et oxygénés 

Les problèmes commencent lorsque: 

  1. Nous bougeons trop peu: télévision, travail de bureau, voiture, sédentarité. Nous ne sollicitons pas assez nos articulations. Les chondrocytes manquent alors d'oxygène et de nourriture, s'affaiblissent, tombent malades

  2. Nous compressons excessivement notre cartilage: les personnes en surpoids écrasent leur cartilage. Comme une éponge mouillée sur laquelle on aurait posé un dictionnaire, notre cartilage s'écrase, expulse le liquide synovial et, à nouveau, les chondrocytes souffrent, manquent d'oxygène et de nourriture, et risquent de devenir fous 

C'est pourquoi il est important, pour prévenir l'arthrose, de faire fréquemment de l'exercice physique modéré, et de rester aussi proche que possible de votre poids idéal 

Mais nous avons vu que cela ne suffit pas forcément. Car il faut aussi éviter les coups et l'inflammation chronique

Protéger vos chondrocytes des coups et de l'inflammation

Notre cartilage est fait pour « encaisser » de fortes pressions fréquentes 

Vous pouvez sauter, danser, courir sans craindre de l'abîmer, bien au contraire. Toutefois, le cartilage n'est pas fait pour être écrabouillé violemment. En cas d'entorse, de chute à ski, au football ou au rugby, d'accident de voiture, de vélo ou de roller, le choc est tel que le cartilage s'écrase et reste durablement abîmé 

Là encore, les chondrocytes souffrent et peuvent tomber malades et devenir fous 

Les personnes qui ont eu dans leur jeunesse un accident de ce type courent de forts risques de souffrir d'arthrose. Il est particulièrement important qu'elles suivent les conseils contre l'arthrose que je donnerai plus loin. Plus elles commenceront tôt, plus l'effet sera fort, jusqu'à éviter toute douleur gênante 

D'autre part, les chondrocytes sont très vulnérables aux substances inflammatoires, qui les rendent malades. Lorsqu'une intolérance alimentaire, un excès de poids, un mode de vie malsain, un stress chronique, ou toute autre cause provoquent chez vous une inflammation chronique, vos chondrocytes souffrent et risquent de devenir fous 

À noter enfin que lorsque nous vieillissons l'activité de nos chondrocytes diminue naturellement 

Tous ces phénomènes sont graves. Bien plus graves que la simple douleur passagère qu'ils provoquent au début

Le terrible secret des chondrocytes devenus fous

En effet, un chondrocyte devenu fou ne cesse pas seulement de faire son travail 

Il se met, tel un forcené, à: 

  • Tuer les autres chondrocytes 

  • Attaquer les cellules saines de cartilage 

  • Empêcher les nouvelles « briques » de cartilage d'être fabriquées et mises en place 

C'est la terrible vérité. Aussi choquant que cela puisse paraître, les chondrocytes, cellules normalement programmées pour renouveler le cartilage, se mettent à faire le contraire quand elles deviennent folles: elles détruisent le cartilage existant, et empêchent le nouveau de se reformer 

Un cercle vicieux se met alors en place: plus l'arthrose s'aggrave, plus vous avez d'inflammation. Et plus vous avez d'inflammation, plus vos chondrocytes deviennent fous, et aggravent votre arthrose !! 

Erreur à ne pas commettre

Vous comprenez pourquoi la plus grave erreur est alors de prendre des antidouleurs. Ils vous empêchent de ressentir le grave problème qui se produit dans vos articulations 

Mais jour après jour, le travail de sape se poursuit. Et plus le temps passe, plus les chondrocytes fous s'emballent et crachent des substances inflammatoires, accélérant leur besogne de destruction ! 

Et tenez-vous bien: ce sont bientôt toutes les autres parties de l'articulation qui sont attaquées. Vos tendons, vos os, le liquide synovial lui-même, qui en temps normal permet de lubrifier l'articulation, s'enflamment sous l'effet des substances inflammatoires qui se concentrent 

D'où les rougeurs, les gonflements, la douleur qui finit par être paralysante 

L'arthrose n'est PAS un problème anodin 

Vous devez tout faire pour la prévenir, ou la maîtriser si elle s'est déjà déclenchée 

Des enjeux considérables pour votre avenir

Ceci est tellement important que je me permets de préciser, avec les termes techniques, l'engrenage diabolique qui s'est mis en place, et qui peut avoir de telles conséquences sur votre avenir 

Au lieu de fabriquer du nouveau cartilage, comme ils le font habituellement, vos chondrocytes devenus fous: 

  1. Détruisent le cartilage existant, en sécrétant des métalloprotéinases, bien au-delà de leur travail normal qui consiste à vous débarrasser du vieux cartilage. Même les cellules saines et neuves sont attaquées 

  2. Empêchent la formation des briques qui permettent de renouveler le cartilage, ces briques sont le collagène et les protéoglycanes 

  3. Attaquent les autres parties de l'articulation (tendons, os, liquide synovial) en produisant des substances inflammatoires agressives, les leucotriènes et les cytokines 

Maintenant que vous avez compris cela, vous réalisez l'importance cruciale d'un mode de vie sain, d'une activité physique régulière mais sans excès, de conserver votre poids idéal. Il faut tout faire pour éviter que le cercle de l'inflammation ne se mette en route 

Et si ce processus est déjà enclenché chez vous, alors il faut: 

  1. Stopper l'inflammation avec un produit naturel bien supporté par l'organisme 

  2. Apporter à vos articulations les « briques » de cartilage que vos chondrocytes ont cessé de produire 

Le plan de bataille est donc clair 

Solutions naturelles et efficaces contre l'arthrose

Pour cela, il existe des traitements naturels et sans effets indésirables. Le docteur Jean-Paul Curtay, pionnier de la nutrithérapie et renommé à l’international, a réalisé un dossier exceptionnel dans lequel il liste précisément toutes les solutions naturelles contre l’arthrose 

  • Les 3 anti-douleurs naturels pour SOULAGER les crises d’arthrose comme par exemple le curcuma : 2 g de cette épice sont aussi efficaces que 800 mg d’ibuprofène pour soulager les douleurs de l’arthrose, les effets secondaires en moins 

  • 8 compléments anti-inflammatoires pour STOPPER la progression de l'arthrose 

  • 4 substances qui permettent de nourrir et reconstruire le cartilage pour INVERSER les effets de l'arthrose

Dans ce dossier intitulé « Arthrose : arrêtez de souffrir inutilement », le docteur Curtay explique, de manière simple et passionnante, comment ces substances agissent sur votre organisme. Il y détaille quels aliments privilégier et quels compléments alimentaires choisir 

C’est une stratégie anti-arthrose complète que vous propose le docteur Curtay et pour peu d’accepter quelques changements dans vos habitudes, elle sera efficace. Vous apprendrez notamment 

  • Les activités anti-arthrose (saviez-vous que Michel-Ange avait de l’arthrose des mains qu’il ne savait soulager que lorsqu’il peignait ?) … mais aussi celles qui la favorisent 

  • Pourquoi vous devriez prendre soin de votre sommeil, ne serait-ce que pour éviter les coups et blessures que la fatigue rend presque certains 

  • Les aliments délicieux et anti-inflammatoires: fruits rouges, chocolat noir, choucroute… et ceux à bannir IMMÉDIATEMENT 

  • Comment retrouver votre poids de forme pour soulager vos articulations 

  • Eviter que du plomb se retrouve dans vos articulations (et la vertu d’une cure détoxifiante) 

  • Combattre les phénomènes de glycation (quand la peau se caramélise comme celle d'un poulet rôti) et de stress oxydatif … naturellement

Pas plus que les médicaments, ce ne sont pas des remèdes miracle. Mais contrairement aux médicaments chimiques, ils permettent: 

  1. De réduire significativement le risque de douleurs causées par l'arthrose 

  2. De réduire significativement le risque de séquelles liées à l'arthrose

  3. Et ils peuvent même contribuer à faire repousser votre cartilage, un effet qu'aucun médicament chimique ne peut vous laisser espérer (au contraire, comme vu plus haut, les médicaments les plus souvent utilisés contre l'arthrose, les AINS, accélèrent la destruction du cartilage)
Je Suis ce que je Suis

Source : Santé Nature Innovation